100 avenue du Bois Guimier, 94100 Saint-Maur-des-Fossés
06 35 30 02 50
Disponible de 9h à 21h
Valerie touzé
Psychologue clinicienne à Saint-Maur-des-Fossés
 
 
Disponible de 9h à 21h
 
06 35 30 02 50
 
100 avenue du Bois Guimier, 94100 Saint-Maur-des-Fossés

La maman de Tom et Lola ne va pas bien de Dominique de Saint-Mars (2010)

Note de lecture

La maman de Tom et Lola ne va pas bien de Dominique de Saint-Mars (2010)

Une brochure qui explique les schizophrénies aux enfants de 8 à 12 ans et plus largement les maladies psychiques. Une lecture accompagnée est recommandée.

Cet ouvrage « La maman de Tom et Lola ne va pas bien » de Dominique de Saint-Mars, la créatrice de la série « Max et Lili » permet d’aborder un sujet important à savoir la maladie psychique d’un parent. Un livre avec de nombreux dessins de Serge Bloch pour raconter le quotidien de Tom et Lola confrontés à la maladie de leur maman Cécile qui est schizophrène.

Les enfants s’interrogent sur les changements brusques du comportement de leur mère, son air parfois absent, ses étranges réactions, ses hospitalisations... Un Docteur répond à toutes les questions qui les traversent face à cette mère qu’ils aiment mais les trouble, les déconcerte. Je vous livre ici quelques-unes de leurs réactions et les réponses, les conseils du médecin qui va leur permettre de comprendre ce qui se passe…

« Docteur, pourquoi un papa ou une maman peut devenir bizarre. C’est normal de ne plus se sentir aimé ? »

« Docteur, comment quelqu’un qui est bien devient malade dans sa tête ? C’est normal d’en avoir peur ? »

« Oui, on a peur quand on ne comprend pas et c’est normal de vouloir en parler. En fait, la personne qui est en crise devient incapable de diriger ses pensées. Elle peut entendre des voix dans sa tête, des bruits que les autres n’entendent pas. Ce sont des hallucinations auditives. Alors elle parle toute seule pour y répondre. Elle peut aussi voir des choses qui n’existent pas. Ce sont des hallucinations visuelles. La personne comprend alors les choses de travers. Elle se prend parfois pour quelqu’un d’autre. On appelle ça des délires.

« Docteur, pourquoi quelqu’un se sent menacé alors qu’il n’y a pas de danger ? C’est normal d’avoir honte de quelqu’un qu’on aime ? »

« Dans certaines schizophrénies le malade pense qu’il n’a plus d’amis, qu’il n’a que des ennemis autour de lui… Il en souffre. Il est envahi par des grandes peurs, il se sent persécuté, se méfie de tout et devient étrange pour les autres. On ne le comprend plus. Un enfant peut être gêné par l’attitude d’un de ses parents mais on n’a pas à avoir honte de la souffrance, même d’un membre de sa famille. » et pour aller plus loin le Docteur offre des petits conseils tels que : « Parles-en autour de toi, tu verras que chaque famille a ses problèmes. - Chaque parent et chaque enfant est unique et a son histoire. - Note tes ressemblances et tes différences avec tes parents, sans oublier tes qualités !

Quelques informations sur la schizophrénie extrait de la brochure que vous pouvez télécharger:

Symptômes : Les troubles schizophréniques, qui se manifestent entre 15 et 30 ans, sont encore considérés par l’OMS comme les troubles psychiatriques les plus invalidants chez les jeunes. Ces troubles se manifestent par des épisodes aigus de psychose, suivis de divers symptômes chroniques plus ou moins marqués qui constituent très vite un handicap.

Parmi les symptômes aigus, on peut observer : 

  • Des hallucinations sensorielles, plus fréquemment auditives ou visuelles. Le malade entend des voix qui le tourmentent, le font souffrir, peuvent l’accuser, lui donner des ordres, le contrôler, voire le menacer. Parfois, il voit des êtres bizarres venus d’un autre monde ou d’une autre époque pour l’agresser
  • Le délire, qui est une modification du raisonnement et conduit à de fausses convictions. La personne souffrante est plongée dans un monde inquiétant et angoissant. Très souvent, elle est convaincue qu’elle est persécutée, en danger, qu’on veut la tuer, qu’elle est responsable des malheurs dans le monde ou investie d’une mission qu’elle seule comprend.
  • La perturbation de la logique de la pensée, se manifeste par un langage incompréhensible, avec des associations d’idées décousues
  • Des troubles proprioceptifs : ils perturbent les sensations du corps et des membres qui peuvent donner l’impression de devenir incontrôlables, de se déformer et de ne plus faire partie de l’individu.

Face à tant de perturbations, le malade touché par un trouble schizophrénique présente souvent un repli sur soi, un comportement désorganisé et étrange. La personne, se coupe du monde et cet isolement social l’empêche le plus souvent d’accéder à un traitement précoce et efficace.

Ces manifestations peuvent pourtant varier d’une personne touchée à une autre même s’il s’agit de la même atteinte. C’est pourquoi le terme de syndrome schizophrénique est aussi utilisé.

Développement de la maladie : Après quelques phases psychotiques aiguës, dites de décompensation, le tiers des personnes touchées souffre de symptômes chroniques. Cela entrave leur capacité à s’adapter de façon nuancée aux circonstances variables et imprévues de la vie. Cette évolution devient handicapante pour les activités professionnelles ou les études de la personne qui s’apercevra qu’elle n’a plus l’endurance ni la concentration qu’elle possédait auparavant, ce qui est terriblement démotivant et lui fait perdre l’estime d’elle–même

BROCHURE à télécharger gratuitement


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib